Allergie aux furets


L’allergie aux chats touche aujourd’hui une personne sur 4 !

Chats, chiens et chevaux sont les allergies aux animaux les plus courantes en France. On entend souvent dire qu’une personne est allergique aux poils de chats ou de chiens mais c’est plus compliqué que ça !

L’allergie n’est pas causée par les poils, quelque soit l’espèce, la race ou la longueur des poils, mais par leurs urines, salives et les sécrétions de leur peau via les glandes sébacées.

En effet, chaque animal produit des protéines spécifiques pouvant provoquer des réactions allergiques si la personnes est sensibles à ces allergènes bien précis. Ces protéines allergisantes proviennent de la salive et de la peau du chat, du chien ou du cheval, ce ne sont donc pas les poils qui nous rendent allergiques mais bien des sécrétions. En faisant leur toilette, se grattant, se lèchant, les animaux déposent ces allergènes sur leurs poils puis sur nous, sur les tapis, moquettes et vêtements. Les allergènes s’accumulent ainsi dans notre environnement et même en l’absence du chat, une personne allergique aux chats déclenchera des symptômes (de la rhinite allergique à la crise d’asthme plus conséquente).

L’allergie aux chats est ainsi bien spécifique et une personne allergique aux chats ne sera pas forcément allergique aux chiens, à la poussière, aux acariens…La preuve, de nombreuses personnes allergiques aux chats décident régulièrement d’adopter des furets, sans aucun problème !

allergie aux poils de furet

Mais alors peut-on être allergique aux furets ?

Chaque année, de nombreux abandons de furets sont motivés par une soudaine allergie mais après quelques recherches, on se rend compte que cette allergie n’est pas en cause !

Deux phénomènes allergiques existent pour les furets :

1/Une réaction allergique cutanéeLors des périodes de rut, les mâles en rut produisent énormément de sébum, c’est ce sébum qui jauni leur pelage et lui donne cette bonne odeur :twisted:. Ce sébum peut causer des réactions allergiques, en cas de contact avec le furet en rut, rester dans la même pièce ne semble pas provoquer de réaction, c’est seulement en le touchant ou en jouant avec lui. Cette allergie se caractérise par des réactions cutanées, en général sur l’avant des bras et/ou les mains mais parfois aussi sur le visage (cou, paupières), c’est une forme d’eczéma. Certains propriétaires de furets n’hésitent pas à endurer ces réactions allergiques pour tout l’amour de leur fufu !

La stérilisation des furets permet de stopper cette allergie, puisque seul le mâle entier provoque ces réactions. La stérilisation est recommandée après 6-7 mois et de préférence seulement après le premier rut du furet.


 

2/Une allergie aux poils de furet est aussi possible mais extrêmement rare, avec les mêmes symptômes que le rhume des foins : nez qui coule, gorge qui gratte, yeux qui piquent…bref une bonne rhinite allergique ! Pour confirmer que le furet est bien la cause de cette allergie, il suffit de faire analyser les poils du furet incriminé par un allergologue :

Pour le test, il suffit de venir chez l’allergologue avec quelques poils de furets qui seront maintenus à même la peau à l’aide d’un sparadrap et qui, en cas d’allergie, devraient montrer une zone réactive lorsqu’on retire le sparadrap.

Cette allergie étant très rare, il n’existe pas à ce jour de désensibilisation, le médecin vous donnera donc un traitement comprenant un antihistaminique et un collyre (pour les irritations des yeux) si besoin. Un traitement homéopathique peut également soulager. En général, la stérilisation des furets permet d’atténuer cette allergie.


 

Que faire en cas d’allergie aux furets ?

  • Si vous pensez déclencher une allergie à votre furet, consultez rapidement un allergologue qui, après examen de quelques poils de votre furet et une prise de sang, pourra vous dire si votre furet est bien la cause de votre allergie.
  • Nettoyez régulièrement la cage de vos furets : nettoyage des dodos en machine 1 à 2 fois par semaine, désinfection des litières tous les jours et désinfection totale de la cage une fois par semaine
  • En cas de symptômes persistants, vous pouvez aussi appliquer de l’ Allerpet sur vos furets, 1 à 2 fois par semaine

En étudiant de près les habitudes et l’environnement des furets qui sont accusés de provoquer une allergie, on se rend rapidement compte que les furets ne sont pas forcément les coupables ! Des réactions similaires au rhume des foins ou à la rhinite allergique peuvent être causées par la litière utilisée, litière végétale ou paille parfois utilisée dans les cages des furets. En changeant cette litière, l’allergie disparaît d’elle-même.

De la même manière, des réactions allergiques peuvent être provoquées par une nouvelle marque de lessive, de savon, de gel douche, de parfum, mais aussi par des produits agricoles répandus à proximité de votre domicile. Avant de vous séparer de votre petit compagnon, étudiez bien toutes les possibilités !

 

Témoignage d’une allergique aux furets (lors du rut) :

« Je suis également allergique à mes fufus ! pour moi démangeaisons sur les paupières, plaques d’eczéma dans les plis des coudes ainsi que sur les poignets, et quelques plaques dans le cou quand je prends mes furets sur moi.
J’utilise Allerpet, je mets ce produit une fois par semaine sur mes furets, ça va beaucoup mieux mais il faut y penser chaque semaine, deux fois par semaine pour les cas les plus graves. Je lave dès que possible les dodos et la litière, c’est indispensable car les allergènes sont aussi dans l’urine et excrément. 
Après avoir été en contact avec mes furets, je me lave les mains avec de la Bétadine moussante, ça désinfecte parfaitement.
J’ai essayé des cachets qui ont fait effet que les 1er temps. Il n’y a pas vraiment de recette miracle, une bonne hygiène est le plus efficace ! « 

Article réalisé en collaboration avec l’association les Fufus de l’Ouest.

Laisser un commentaire